Santé

Partager avec ma communauté

Temps de lecture : 2min

A retenir :
  •  Un nouveau Campus dédié à l’e-santé a ouvert ses portes à Paris en novembre 2021 
  • Le plan du gouvernement « France 2030 »alloue 7 milliards d’investissement dans l’e-santé
  • Un exemple de projet dans l'e-santé : le projet ARIANES pour connecter les IRM des Hauts-de-France

Les projets d'investissement dans l'e-santé

Le PariSanté Campus a ouvert ses portes en novembre 2021. Fort d’un espace de 15 000 m² et situé dans le 15earrondissement de Paris, le PariSanté Campus a pour objectif de faire de la France le leader mondial de la santé numérique. En son sein seront réunis des écoles mais aussi des start-ups et des industriels. Antoine Tesnière, le directeur général de PariSanté Campus, espère faire de ce lieu une« grande usine à licornes ».

Cet investissement dans l’e-santé s’avère d’autant plus pertinent que la crise sanitaire a accéléré la croissance du secteur. Un plan, « France 2030 », a été lancé en octobre2021 : une allocation de 7 milliards d’euros sur neuf ans a été accordée au secteur par le gouvernement dans le but de rattraper le retard de la France en médecine prédictive et personnalisée.

Ce qu’on appelle « e-santé »est l’application des technologies de l’information et de la télécommunication au service de la santé (lien vers la Santé). L’emploi de la technologie recouvre plusieurs usages :téléconsultation, prise de rendez-vous en ligne, utilisation de l’Intelligence artificielle, etc…

Du côté des patients, les avantages sont multiples : la réduction du coût des transports, la prévention des hospitalisations, dépistage facilité. Du côté des professionnels, il y a une meilleure coordination entre pairs et un plus grand partage d’informations concernant les patients.

Le projet ARIANES

Le projet ARIANES (Association pour la Recherche en Imagerie Avancée en Neurosciences Et Santé mentale) illustre bien la façon dont l’e-santé a pour vocation d’assurer une meilleure exploitation des données des patients et une meilleure structuration de la filière médicale. Ce projet, initié en 2019 dans la région Hauts-de-France, vise à connecter entre elles les différentes IRM de la région. Cette offre répond, entre autres, à une demande récurrente des professionnels de santé d’avoir un second avis médical pour la confirmation d’un diagnostic. Elle permettrait aussi d’améliorer le dépistage, le diagnostic des maladies neurologiques et psychiatriques et garantirait un meilleur suivi des patients.

Mais la question de la confidentialité des données médicales et de leur hébergement se pose lorsqu’on met en place ce type de dispositifs. Il faut s’assurer d’avoir des données disponibles et sécurisées.

A propos de ICG

La mise en conformité RGPD est enjeu majeur pour l'e-santé, un gage de transparence et compétitivité, bref c’est une opportunité à ne pas rater ! ICG possède une véritable expertise dans ce domaine et accompagne quotidiennement des entreprises dans des secteurs variés : la Santé, la Banque & Assurance, Hôtellerie. 

Conscients de la rapide et nécessaire mutation numérique du secteur de la santé, nous proposons notre accompagnement aux industriels et professionnels de santé, en collaboration avec toutes les parties prenantes publiques et parapubliques.

Sources :

https://www.lesnumeriques.com/pro/l-e-sante-un-marche-mondial-en-ebullition-a172011.html

https://www.usine-digitale.fr/article/top-depart-pour-parisante-campus-l-usine-a-licornes-de-l-e-sante.N1163847

https://www.lesnumeriques.com/emission/withings-l-accessibilite-des-donnees-est-l-enjeu-de-l-e-sante-de-demain-em171919.html

https://www.silicon.fr/avis-expert/lethique-numerique-dans-le-secteur-de-la-sante-defis-risques-et-benefices-de-lutilisation-des-plateformes-cloud

https://www.arianes.fr/

No items found.